Frida Kahlo
mode, Iconic, mode de vie

Frida Kahlo

Nom : Kalho Calderon

Prénom : Magdalena Carmen Frieda (prénom allemand, Frieda. Elle le changea pour Frida en 1930 lors de l’invasion nazis en Allemagne)

Naissance : “la casa azul”, Coyoacan, Mexique le 6 juillet 1907 (Frida aimé dire 1910, l’année de la revolution Mexicaine, "je suis nais en meme temps que le nouveaux Mexique."

Descé : “ la casa azul ”, Coyoacan, Mexique le 13 juillet 1954

Frida Kahlo 2

Ils me prennaient pour une surréaliste. Cela n’est pas correcte, je n’ai jamais peint de rêves, ce que j’ai representé était ma réalité. - Frida Kahlo

Artiste mexicaine populaire, Frida Kalho, créa de sa douloureuse vie une oeuvre d’art unique.

Elle née en 1907 au Mexique d’un père immigrant, hongrois – allemand, artiste photographe. (premier photographe officiel de la culture et du patrimoine mexicain).

Wilhelm Guillermo Kalho connut sous l’appellation de “ Don Guillermo ”.

Et d’une mère espagnole indigène mexicaine, originaire d’Oaxaca (sud du Mexique), Matilde Calderón Gonzalez.southern Mexico), Matilde Calderón Gonzalez.

Frida Kahlo young

La vie de Frida fut marquée très jeune par la souffrance. À l’âge de 6 ans, elle devait déjà ce confronté à une maladie infectieuse qui affecte le système nerveux.

Les papiers médicaux conservés de Frida son vague à la description de la maladie, souvent d’écrite comme la poliomyélite.

Cette maladie détruit les neurones moteur, causant des dysfonctionnements musculaires ou|Et paralysies. Affaiblie par diverses liaisons, infection provoquée par cette maladie, elle abandonna l’école jeune, plusieurs fois.

À travers l’aide de son père, elle commença peu à revivre.

Comme rééducation, elle pratiqua des sports, qui pour son époque n’était pas commun pour les jeunes filles de son âge, tels le football, la box, le skate, le vélo, excellente en natation.

Frida avait déjà gribouillé quelques peintures au pré de son père.

Il aimé peindre dans la tranquillité des parcs. Frida l’accompagné souvent, elle rapporté des plantes et insectes chez elle, les admirés au microscope pour les retranscrirent en peinture.

Son père la présenta à un ami, artiste, imprimeur, Fernando Fernandez Dominguez, qui lui donna quelques cours. Elle ne montra aucun d’intérêt. Malgré tout, Fernando voyait en elle un don pour l’art et lui fit copier des gravures du peintre suédois, Anders Zorn.

Elle ne donna aucune suite aux arts plastiques. Sa bataille contre la poliomyélite, lui obligea à poursuivre en major parti de son temps, les exercices physiques qui lui offre de plus grandes possibilités de récupérer de la maladie.

En 1922, Frida entra dans une école préparatoire nationale prestigieuse de médecine, dans la ville de Mexico DF, dans l’idée de devenir docteur.

Frida Kahlo 4

Cette école, commencée tout juste à admettre les femmes. Elles étaient 35 femmes pour 2000 étudiants.

Elle rencontra de nombreux artistes, allumé avec qui elle forma un groupe qui s’appela “ Los Cachuchas”.

Los Cachuchas s’auto définisse comme un groupe politique, critique d’autorité, protestante contre l’injustice, mobilisant les réformes du système éducatif.

Frida se dédira un temps à la littérature. Le 30 novembre 1922, “el universal illustrator” publia son poème “Recuerdo”.

Deux ans plus tard, c’est en aidant son père a son atelier de photographie qu’il lui apprit à ce servir d’un appareil photo, de développé, retoucher et colorié les photographies. Ce qui lui fut utile par la suite.

Âgé de 18 ans, par malheurs, le bus dans lequel elle était de retour de l’école, fut percuté par un train.

Draw Frida Kahlo

Sa colonne vertébrale fut brisée en trois part. Elle souffrit de fractures des côtes, clavicule et trois os pelvis.

Sa jambe droite fut fracturée en multiples morceaux et j’en passe… Elle subit plusieurs opérations. (Plus ou moins 32 tout au long de sa vie. Ceinture, dos. Lui installant divers mécanismes d’étirement)).

Le plus terrible fut une barre de fer qui lui traversa tout le corps ne ressortant pas son vagin. Avec tout son respect et son humour Frida commenta que fut la forme la plus brutale de perdre sa virginité.

Malheureusement cela lui retira toute chance de devenir mère.

Durant ses mois de convalescence, Frida commença à prendre la peinture au sérieux.

Elle empreinte la peinture de son père, un petit miroir et commença par peindre son corsé de plâtre. Par la suite sa mère lui fit faire une chaise spéciale pour quelle puisse-ce redressé légèrement.

Frida paint

Elle commença par tester l’aquarelle puis la peinture à l’huile.

Suite à cela, elle peint son premier et sérieux autoportrait en septembre 1926"Autorretrato con traje tercier pelo"- self portrait in velvet garment.

(Ce tableau fut peint en cadeau pour son petit ami de “las cachuchas” Alejandro Gomez Arias, espérant son retour auprès d’elle suite a une perte de confiance a son égard. )

L’année qui suivit, Frida commença à reprendre une vie “normale”.

Elle commença à peindre divers portraits d’amis et de famille.

En 1928 elle fit plus ample connaissance du grand peintre mexicain, Diego Rivera.

( En 1922 Diego Rivera peint un mural a l”université où ce trouvé Frida et ce fit remarqué. Lorsqu’il peignit, Frida entra, s’assit face à sa peinture et le regarda peindre.)

Cette fois-ci, elle lui présenta ses peintures et vie en elle un grand talent, la motivant à une carrière d’artiste.

Diego incorpora un portrait de Frida dans un de ses murals, appelé “Balada de la révolution”"- balade de la révolution, au ministère de l’Éducation publique mexicaine.

Le 21 août 1929, à Coyoacan, Frida se convertira en épouse de Diego.

Frida Kahlo y Diego Rivera

Les deux artistes voyageront dans de grandes métropoles, san Franscisco, Philadelphia, New York, etc.

En 1938 elle fit sa première exposition à New York, à la “Julien Levy gallery”, montre au monde son style si unique.

Suite a une visite de l’artiste surréaliste français Andre Breton et de sa femme peintre Jaqueline Lamba au Mexique, elle fit leurs connaissances. Andre Breton tomba amoureux du tableau de Frida, “lo que el agua me dio" (ci-dessous) - un auto portrait de ce que la vie lui ma donné.

Breton exposa ses peintures dans une exhibition appelé “Mexique”

Une fois à Paris, elle rencontra Marcel Duchamp, qui lui offre une la possibilité d’exposé de nouveau, ce qui lança de plus belle sa carrière. Son exposition fut à la galerie “Pierre Colle”, 1939. Lors de cette exposition, le Louvre acheta son tableau appelé “el Marco” (ci-dessous)

Frida Kalho fut d’écrite par beaucoup comme une femme de caractère, impulsif, très franc, au tempérament humoriste et fantaisiste. Une femme ouverte au Nouveau Monde, moderne, tout autant rattaché à ses origines et culture mexicaine indigène. Un contraste peu vu à cette époque. Elle le représenta dans cette peinture ci-dessous “las dos Frida” – les deux Frida

Malgré sa douloureuse vie, elle fut remplie d’histoire émotionnelle et sentimentale. Défendent ses opinions à plein coeur depuis son plus jeune âge, surtout pour défendre les valeurs de son pays.

Frida était très engagée dans la défense de l’émancipation des femmes mexicaine, les décrivant comme “cette masse silencieuse et soumise” dont la place reste encore marginale dans cette société qui demeure très machiste.

Une femme qui depuis des années fascine et inspire. Un modèle pour les femmes et le monde entiers part sa force et son orgueil. Elle prôner sa beauté naturelle et sa douleur, en-en fessant un art de vivre. Ses peintures nous attrapent d’un inconfort, un sans tabou curieux et attractif. Frida aimait dire “tels les indigènes, ils n’avaient pas de honte envers le sexe ou autre chose stupide comme celle-ci.”

Un mélange entre thème universel et personnel. Souvent retrouvé dans l’art mexicain et précolombien.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *